Memento

Pour harpe, électronique et vidéo 

Conception artistique et Composition : Qingqing Teng

Textes : Xun Lu

Harp enregistré : Madeleine Fougeras

À partir de Fantasia en Fa dièse mineur de Carl Philipp Emanuel Bach

Voix enregistrée : Qingqing Teng

Création musical à Lyon,  Auditorium, Médiathèque de Vaise, le 20 mars 2019 lors de Festival What’s up

Vidéo

2020 | 4’48 | Salle de Varése, CNSM de Lyon | 

Léa Koster, interprétation | Félix Leclerc, interprétation | Lara Oyedepo, interprétation | Alice Ricochon, interprétation |
Montage vidéo et mis en scène, Yuchen Han | Prises de vue : Wei Pan 

 Memento

 

Un mois, un jour, je ne m'en souviens probablement pas. La lune a été soigneusement coupée en deux, elle était désormais comme un cadavre sans tête que personne n'est venu réclamer.  L'air était rempli de l'odeur nauséabonde du sang, et ils ont finalement montré leurs visages crasseux, leurs dents, leurs dents horribles et acérées, aiguisées pas des années à déchirer les tendons et les os, ils avaient mangé des gens ! 

Dans cette pièce, la compositrice a enregistré une parti de Fantasia de Carl Philipp Emanuel Bach. Puis, elle a utilisé les techniques de la musique     électroacoustique (montages, incrustations, effets, jeux d’espaces…) pour transformer et réorganiser l’œuvre. Entre-temps, elle a ajouté un segment de la nouvelle de Lu Xun "Après la mort” avec un accent chinois donnant ainsi une particularité sonore au texte entendu.

IMG_9092.JPG

QingQing Teng

Compositrice